CC 05.18-BOCKSTAEL

Concours ouvert pour la construction de l’école maternelle Emile Bockstael / 3190 m2 / Rue Emile Boskstael à Laeken

Le bâtiment-rampe s’élève doucement proposant un raccord avec les gabarits du tissu urbain avoisinant, partant d’un R+1 vers un R+3. Un accès pompier de 4 m de largeur, nous permet de circuler le long de l’aile ouest de l’école et de trouver un parking réservé au personnel du lieu ainsi qu’un accès de service au bâtiment. ECO CONSTRUCTION De septembre à mai : Noyau minéral central (comprenant les fonctions spécifiques - techniques) autour duquel se développe la rampe et les circulations – ce noyau offre une inertie thermique au bâtiment, il est le capteur des rayonnements solaire et libère sa chaleur emmagasinée progressivement lorsque la température extérieure redescend en fin de journée. La verrière située au sud de l’école, à l’opposé des classes, alimente le noyau en rayonnement. Cette cheminée thermique composée d’une double paroi verticale permet de redistribuer la chaleur vers les locaux plus éloignés. Ce transfert est réalisé via un système de ventilation mécanique contrôlée à double flux. Le système permet de récupérer la chaleur de l’air vicié via un échangeur tout en le renouvelant par un apport d’air hygiénique. De juin à août : Le système de ventilation est connecté sur un puits canadien afin de rafraichir l’air pulsé. Les locaux de classe et d’apprentissage sont construits en ossature bois, partant du niveau du sol, de la rue en se développant autour du noyau central jusqu’à la toiture. Les façades sont composées d’une structure de chevron en bois, contreventé par un panneautage.

Les techniques seront apparentes pour éviter tout contact avec le par vapeur. La structure en bois permet d’isoler le complexe façade, sur toute son épaisseur. Ces façades sont isolées par flocage d’une cellulose de palier sur une épaisseur de 30 cm. La matière première est recyclée et offre un excellent pouvoir isolant au bâtiment. (e=30cm. Chaleur spécifique : c = 1944 J/Kg. Conductivité thermique : lambda : 0,037 W/mK). La couverture du bâtiment est traitée en toiture verte afin de limiter les déperditions thermiques tout en diminuant considérablement la quantité d’eau de ruissèlement rejeté à l’égout. Cette toiture reste un agrément visuel favorable au voisinage et profitable aux usagers de l’école. Les eaux de pluies sont récoltées naturellement au point bas de la toiture par une citerne qui alimente les installations sanitaires de l’école. Le parcours de l’eau en toiture reste perceptible par les enfants. La toiture est équipée de 60 m2 de panneaux solaire qui assisteront l’équipement de chauffage pour ce type de bâtiment à basse consommation d’énergie. L’école sensibilise les enfants au milieu et souhaite exprimer des principes écologiques qui seront obligatoirement respectés dans les années à venir.